The International Society for Military Ethics in Europe

L'Avenir de l'Éthique Militaire

12e Conférence Annuelle "EuroISME 2023"

Lieu : Académie des Forces Aériennes Hélléniques, Athènes, Grèce

Dates:  du 10 au 12 Mai 2023

Thème – L'Avenir de l'Éthique Militaire - The Future of Military Ethics

« Quand est-ce que les temps redeviendront calmes et normaux, mon général ? » demanda le soldat.
"Jamais fils, jamais," répondit le général..

Cette conversation se tenait en Europe peu après la chute du mur de Berlin. A cette époque, la plupart des pays d'Europe occidentale ont décidé non seulement de réduire le format de leurs forces armées, mais aussi de leur confier de nouvelles tâches. Les certitudes relatives de la guerre froide ont été remplacées par une gamme toujours croissante de nouvelles incertitudes.

Dans les décennies qui ont suivi, ces nouvelles tâches ont inclus la lutte contre le terrorisme intérieur, par exemple avec des militaires en uniforme très visibles dans les rues de Paris, Madrid et Bruxelles. Le nouveau concept de « consolidation de la paix » a émergé du rapport "Un agenda pour la paix (1992)" du Secrétaire général de l'ONU - bientôt suivi par le concept controversé de « Responsabilité de protéger (R2P) » à la suite de la crise du Kosovo.

L'une des conséquences était que les futures interventions militaires pouvaient être présentées comme légitimes – une représentation qui contrastait avec le concept traditionnel de légitime défense. L'idée d'une « intervention humanitaire » a émergé et n'était guère plus qu'une tentative de réécrire la doctrine de la guerre juste. Un détail révélateur était que dans certains pays européens, ces interventions étaient financées sur le budget de l'aide au développement à l'étranger – et non sur le budget du ministère de la Défense. Le terrorisme international est également devenu un moteur de force majeur, que ce soit en conséquence directe d'attentats tels que le 11 septembre ou de l'émergence de groupes puissants et impitoyables tels que l'Etat islamique (Daech).

 

 

Photo: demonstrators in Serajevo, Bosnia, after the fall of Aleppo, Syria, 14 December 2016. © AP

Photo: manifestants à Serajevo, Bosnia, après la chute d'Aleppo, Syrie, 14 Decembre 2016. © AP

Ainsi, les piliers complémentaires du droit international et de l'éthique militaire n'étaient plus les cadres de référence stables qu'ils avaient été. Nous sommes entrés dans une période de turbulences, comme l'illustrent les points suivants :

  • Depuis l'adoption de la Charte des Nations Unies jusqu'à la fin de la guerre froide, l'hypothèse était que les guerres ne seraient considérées comme légitimes que si elles étaient sanctionnées par l'ONU. Depuis la crise du Kosovo (1999), cette hypothèse a été remise en question, en partie à cause de l'émergence du concept de R2P. Toute la question de la légitimité est en outre remise en question par la capacité des membres permanents du Conseil de sécurité à opposer leur veto à un mandat d'action ou à bloquer la condamnation d'actions déjà entreprises.
  • Les technologies modernes imposent de nouvelles exigences à la fois aux lois de la guerre et à l'éthique militaire. Que signifie le concept d'« attaque armée » au sens de l'article 51 de la Charte des Nations Unies, si l'attaque est non cinétique ? Les technologies modernes impliquent également que le concept de « champ de bataille » devient obsolète : un « champ de bataille » n'est plus un lieu géographique : une cyberattaque peut se propager rapidement à l'ensemble du monde. Les technologies modernes impliquent également que l'être humain peut être « hors du circuit » d'un système d'armes ; ce qui soulève la question de savoir si l'éthique est, alors, hors circuit également.
  • L'attaque menée par les États-Unis contre l'Irak et le renversement du président Saddam Hussein reposaient sur des bases juridiques douteuses. Ceci, à son tour, a érodé la prémisse qui prévalait depuis la Seconde Guerre mondiale, à savoir que les militaires professionnels doivent pouvoir présumer que les ordres donnés par un gouvernement démocratiquement élu sont licites. Cette prémisse s'est encore érodée à la suite de la chute de Kaboul, lorsque l'armée professionnelle a reçu l'ordre de laisser derrière elle des milliers de travailleurs locaux et leurs personnes à charge, dans des scènes qui rappelaient la chute de Saigon (1975).
  • Les forces de maintien de la paix sont censées être neutres et impartiales. Mais qu'est-ce que cela signifie lorsqu'un soldat de la paix est confronté à des meurtres, des viols et des pillages ? Doit-il/elle rester les bras croisés, conformément à son mandat, et laisser les crimes se produire ? Ou doit-il intervenir en tenant compte des principes fondamentaux de la justice ?

  • Que signifie réellement le concept de justice, si la communauté internationale n'intervient pas, comme lorsque des armes chimiques ont été utilisées pendant la guerre civile syrienne ?
  • Les forces irrégulières – souvent des armées en sandales – ne font pas que saper la distinction entre combattants et non-combattants. Ils minent également les concepts fondamentaux de l'éthique militaire. La Revue internationale de la Croix-Rouge écrit : « La notion d'héroïsme, traditionnellement associée à l'obéissance au code d'honneur du guerrier, semble aujourd'hui soit absente, soit complètement pervertie par ceux qui présentent les meurtres lâches comme autant de victoires glorieuses et diffusent fièrement des vidéos de leurs crimes sur YouTube.

Ce qui est clair, c'est que de nouvelles façons de faire la guerre viennent s'ajouter au spectre conventionel des conflits. Cela peut susciter l'une des deux réponses suivantes : soit que l'éthique militaire telle qu'elle est traditionnellement définie deviendra de moins en moins pertinente, soit que nous devons changer radicalement ce que nous entendons par éthique militaire afin de maintenir sa pertinence.

Nous préférons naturellement la seconde des deux options. Un monde de conflits sans frontières éthiques est littéralement trop horrible à accepter. Mais comment maintenir l'éthique pertinente dans ces circonstances ? Comment continuer à faire passer l'éthique du domaine de la philosophie à celui de l'application pratique ?

Lors de la 12e conférence annuelle d'EuroISME à Athènes, nous visons à discuter de toutes ces questions fondamentales.

 

 spencer davis ilQmlVIMN4c unsplash
Photo: Spencer Davis on Unsplash

Dates et Lieu

La veille de la conférence (mardi 9 mai 2023), nous donnerons la traditionnelle "réception informelle Meet & Greet" pour tous les participants à la conférence et leurs partenaires déjà arrivés. Nous prévoyons d'organiser cette réception au Club des Officiers des Forces Armées Helléniques au centre d'Athènes avec vue sur le Lycée d'Aristote.
La conférence proprement dite a lieu à la Hellenic Air Force Academy à la périphérie d'Athènes. Elle débute le mercredi matin 10 mai et se termine le vendredi 12 mai vers midi.

Détails du Call for Papers & date limite de soumission

Tous les experts intéressés de la communauté d'EuroISME sont invités à soumettre leurs contributions sur le sujet de la conférence.
Compte tenu du nombre croissant de candidatures reçues par EuroISME pour ses réunions annuelles, et compte tenu également des contraintes de temps et d'espace, notre politique de propositions est la suivante :

  • Soumissions professionelles = Contributions (scientifiques) élaborées. Cela concerne les soumissions d'officiers actifs ou à la retraite ainsi que des universitaires. Les résumés doivent être d'environ 850 à 1000 mots (c'est-à-dire deux ou trois pages).
    Ces soumissions doivent adresser : 1) la pertinence sociétale du sujet proposé ; 2) une définition du problème de recherche et 3) un résumé des conclusions. Dans le cas d'articles scientifiques, nous attendons également une description de la méthode de recherche. Les candidatures professionnelles seront prioritaires dès lors que le nombre de candidatures reçues dépassera le nombre de plages horaires disponibles. Les auteurs de ces contributions sont bien sûr invités à soumettre la version complète de leur manuscrit pour les actes de conférence prévus dans la série de livres EuroISME après la conférence. Le volume est publié par l'éditeur scientifique Martinus Nijhoff.
  • Full panel submissions. We define a panel session as a time-slot of 90 minutes. A panel has preferably 3, though a maximum of 4, presentations, to be followed by some 20 minutes for questions and answers. In practice, this implies that with three presentations, each presenter has 20 minutes (15 minutes with 4 presentations). A full panel submission will contain the submissions of each of the panellists plus the title of the full panel and the Point of Contact on behalf of that panel. A full panel submission should be made by means of a comprehensive email, which includes all the presentation which will be made in that panel. Preference will be given to panels where the panellists come from two or more countries. At request, EuroISME can assist in seeking a moderator or a presenter for a near-complete panel proposal. Here too, the authors are invited to publish with EuroISME’s book series.
  • Brief submissions. Submissions of 250-350 words will be welcomed by the Programme Committee in much the same way as in previous years. If however, the number of submissions received is greater than the number of time-slots available, a preference will be given to professional submissions.
  • Student’s submissions. EuroISME specifically invites cadets, midshipmen and civilian students (Executive Masters or Academic Masters) to submit. This may concern: (1) a submission on research which has been recently concluded, but also (2) on on-going research, whereby the author would appreciate receive input from the audience, including experienced professionals. Thus, we hope to stimulate the involvement of students in the study and application of military ethics. To this effect, the Programme Committee plans to organise a poster session during the conference. During this session, each selected student will receive 10 minutes to present his/her research to the plenary. Subsequently, each student will be offered a corner in the conference hall, where they can – literally with the poster which summarises their research – can engage interested members of the audience and solicit their advice. Student’s submissions will be 250 words in length. The authors are strongly encouraged to have a sheet of paper, perhaps from a flip-over, (approx. size A2) plus crayons or markers in various colours available during the conference. Providing sufficient interest exists, a member of EuroISME’s Board of Directors will arrange an informal meeting with the students concerned.

All submissions shall be made in the English language, unless specific prior agreement has been made with the chairman of the Programme Committee, Dr. Ted van Baarda prior to the deadline. Upon request, simultaneous translation from the French or German languages can be arranged. All PowerPoint slides must be in English, however.

All submissions shall contain, at the top of the front page: the name, rank and title of the author(s), plus the institution to which they are affiliated, plus contact details. They will also state in which category of submission the author intends to fit.

We do not anticipate remote presentations.

The deadline for submissions is February 1st, 2023; submissions can be sent to Ms. Ivana Gošić at Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Registration

Details on how to register will be announced during the early spring of 2023.

Assistance with travel costs

EuroISME has a limited budget available for prospective presenters at our conference, who cannot attend for financial reasons. Details concerning the application for financial assistance can be found here https://euroisme.eu/images/Documents/EuroISME_Criteria_funding_travelcosts.pdf. Applicants shall bear in mind that all applications must be made before the deadline for submissions expires: 1 February 2023. Applicants will be informed of the decision by EuroISME whether the application has been accepted.

Visa

Greece is a member of the Schengen Area. Conference participants from outside the Schengen Area who need a formal invitation from EuroISME in order to apply for a visa, are advised to contact Ms. Ivana Gošić. Given the fact that the application for a visa may take time, participants are advised to ask for a formal invitation from EuroISME no later than 5 weeks in advance.

            All participants are urged to check the COVID-19 regulations in their country of origin before travelling.

Information package and joining instructions

When the dates of the conference draw nearer, all registered conference participants will receive an information package plus joining instructions. This will include information on your transfer from Athens international airport to the city as well as a number of hotels which are suitably close to the Hellenic Air Force Academy. Since there exists no public transport to the Air Force Academy, EuroISME will arrange for shuttle busses from some key hotels.


Preparatory Visit

In anticipation of EuroISME's next annual conference in Athens, the Executive Directors Daniel Beaudoin and Ted van Baarda visited the Hellenic Air Force Academy on June 22, 2022. The met with the Commandant, Maj.Gen. Konstantinos Karamesinis and with the Dean, Professor Petros Kotsiopoulos. With it spacious conference halls, it quickly became clear that the Academy is well-equiped to host a conference like ours.

The meet & greet as well as the ceremonial dinner will take place in the Hellenic Armed Forces Officers Club, in the centre of Athens. From the terrace, one can see Aristoteles' Lyceum, where the grand old man delivered his lectures a long time ago.

 

 

 

 

 

Les détails seront publiés en automne 2022.


 spencer davis ilQmlVIMN4c unsplash

Photo: Spencer Davis on Unsplash

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.