The International Society for Military Ethics in Europe

Le temps passe vite : qu'a l'EuroISME à son actif après 10 ans, où ira l'EuroISME dans les 10 prochaines années ?

anniversary 10 paris berlin

Les 16 et 17 juin 2011, les membres et amis de l'International Society for Military Ethics (ISME) se sont réunis pour la première fois en Europe, après que toutes les réunions précédentes depuis 2005 aient eu lieu aux USA. Avec l'Ecole Militaire en plein Paris, l'un des lieux de conférence les plus prestigieux d'Europe avait été choisi pour l'événement.

Compte tenu de l'intégration progressive des troupes des anciens États Membres du Pacte de Varsovie dans les structures multinationales des forces armées européennes et suite aux déploiements devenus réguliers dans le cadre des missions de paix de l'UE, les experts européens ont été confrontés à la demande urgente d'une association EuroISME indépendante afin de mieux adapter leur travail à une approche plus spécifiquement européenne pour l'analyse et le développement des fondements d'Éthique militaire.

Après avoir clarifié le cadre juridique et financier, la décision constitutive fût prise dès de cette conférence inaugurale de Paris.

Depuis lors - grâce au travail intensif du conseil d'administration et grâce à l'engagement idéaliste de tous les membres - EuroISME a été largement reconnu comme un forum européen exceptionnel pour la discussion et l'échange d'idées sur la responsabilité professionnelle des militaires et sur les principes communs d'éthique militaire.

Les conférences annuelles, qui sont organisées en coopération avec des institutions renommées et dans des lieux de conférence attrayants, sont suivies par des experts de haut rang du monde entier. Ce sont des « événements phares » qui doivent naturellement être complétés par de nombreuses initiatives et autres rencontres thématiques.

Malheureusement, nous n'avons pas pu organiser la 10e réunion annuelle 2020 à Berlin comme prévu initialement et y célébrer l'anniversaire avec le dîner officiel habituel d'EuroISME ! La pandémie de COVID nous a d'abord contraint à reporter puis à mener la conférence 100% virtuelle...

Cependant, la pandémie était (et est) également un avertissement clair sur les conditions en évolution rapide et les nouveaux défis dans la construction de la paix - pas seulement pour notre continent ! La question pertinente des valeurs et vertus, des principes et normes de comportement et des pierres angulaires pour la création d'une culture commune de responsabilité et de réflexion éthique est particulièrement aiguë aujourd'hui !

Les forces armées européennes, mais aussi les autres « forces de sécurité » au sens large, sont confrontées à de nouveaux types d'opérations et de modes de déploiement inconnus. L'aliénation des structures traditionnelles de la société européenne conduit à divers conflits, en Europe et à sa périphérie, qui ne peuvent plus être surmontés avec le concept clausewitzien de "la guerre comme continuation de la politique par d'autres moyens". Une « Paix juste » devient de plus en plus difficile à établir, la théorie de la « Guerre juste » n'est plus une boussole éthique adéquate pour y parvenir.

Cette question ne devrait pas attendre d'être abordée jusqu'à la prochaine conférence annuelle à Budapest en 2022 : au sein d'EuroISME - depuis le tout début - il y a eu et il y a une compétition entre les différentes approches pour une culture européenne commune du commandement dans les forces armées ! Ces tensions doivent être endurées et transformées en quelque chose qui s'ouvre sur l'avenir! C'était dans cette perspective qu' EuroISME a été fondée en tant qu'association indépendante il y a 10 ans... et qu'elle travaillera encore plus énergiquement au cours des 10 prochaines années !

Discutez-en avec nous sur le forum :

 

 

 

Connectez-vous pour commenter

Prof. Dr. Thomas R. Elssner's Avatar
Prof. Dr. Thomas R. Elssner replied the topic: #2 4 months 3 days ago
Als Vizepräsident von EuroISME hätte ich anläßlich unserer "Online-Konferenz 2021" gerne etwas dazu gesagt!
Sehen Sie hier dazu meinen  Videobeitrag , der vom "Programm-Komitee" leider nicht übernommen wurde...
Den Vortragstext mit (Deepl)Übersetzung ins Englische können Sie hier als PdF herunterladen  Wohlgemerkt : es geht dabei absolut nicht um Deutsch oder Französisch als Arbeitssprache bei unseren Tagungen, sondern um die Analyse von Grundlagen und Konzepten in allen relevanten Wissenschaftssprachen für einen "gemeinsamen europäischen Ansatz" in der Militärethik!
Ich freue mich auf Ihre Kommentare !
Prof. Dr. Thomas R. Elssner's Avatar
Prof. Dr. Thomas R. Elssner replied the topic: #3 4 months 1 day ago
On the occasion of our "Online Conference 2021" and as a Vice President of EuroISME, I would have liked to say something about this question !
You can see my preregistered video here, which was unfortunately not taken by the "Program Committee" ...
Here you can also download the text as a PdF file.
Mind you: it is absolutely not about German or French as the working languages at our conferences, but about the analysis of fundamentals and concepts in all relevant scientific languages for a "common European approach" in military ethics!
I am looking forward to read your comments !
Eric Germain's Avatar
Eric Germain replied the topic: #4 3 months 3 weeks ago
 [justify]"Vom Profil her wird EuroISME noch europäischer werden müssen, ohne hierbei in einen Widerstreit zu einer notwendig weltweit ausgerichteten Internationalität zu geraten."

Having been a “compagnon de route” of EuroISME for the past 10 years, I cannot agree more dear Thomas!
Shall EuroISME be a forum for military ethics firmly grounded in “European values” or, pragmatically, shall we accept the fate of becoming a gentle hub open to free flow of all kind of interests and strategies?
I believe one way to address this question is by answering another one: do we have as our main goal to help European armed forces to reflect in a critical way on the ethical challenges the military is, and will be, facing?
Reading this written comment you lose the pleasure of hearing my Inspector Cluzo accent, but let me end with a question I asked myself while attending the 2011 first conference of EuroISME in Paris: do I formulate ethical questions the same way when I am not thinking in my mother tongue?
Today, EU’s Common Security and Defence Policy raises ethical issues less and less addressed by the 26 members of the European Defence Agency in their own Muttersprache/madrelingua/mateřský jazyk/anyanyelv/etc. Shall this be a concern?

All EuroISME members will agree with me in saying that if science is international, ethics is not? Is Europe braindead to the extent that we cannot anymore find in our own history, culture, humanist and democratic values enough material to feed a specific approach of military ethics worth to be promoted?

Quo vadis Euro(?)ISME…

PS: I express myself in a personal capacity, my views do not necessarily reflect those of the French MoD.[/justify]
Carl-M. Wilke replied the topic: #5 3 months 2 weeks ago
En tant que membre fondateur d'EuroISME, je voudrais profiter de cette occasion pour féliciter son 10e anniversaire. Je pense à l'événement fondateur à Paris avec beaucoup de joie et de gratitude. En particulier, l'échange d'idées en français, anglais et allemand a été un grand enrichissement.
Je suis heureux que ce forum se soit continuellement imposé. Je reconnais une évolution inquiétante : L'expansion mondiale des formats (contacts vers l'Amérique du Nord et du Sud, l'Océanie, etc.) dilue l'approche européenne. Avant d'aborder les problèmes des autres continents, il faut d'abord être certain de sa propre position. Et cela s'appelle l'Europe, comme le nom de l'entreprise. Cela doit d'abord inclure la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, mais aussi la France et l'Allemagne. Quiconque ne connaît que très peu les cultures et les structures en Europe sait que beaucoup de coordination est encore nécessaire ici. Autrement dit : nous avons besoin des voix de la France, mais aussi de l'Espagne et des autres pays du sud de l'Europe. À ce stade, je suis entièrement d'accord avec le professeur Elßner dans le chapitre 3 de son discours inaugural. La difficulté et le temps que cela représente se constate également dans la coopération internationale au sein de l'UE.
Je vois un autre problème dans le fait que la discussion sur l'éthique militaire devient de plus en plus arbitraire et donc édulcorée. Dans le travail d'EuroISME, je ne vois aucune structure dans quelle direction la discussion devrait aller : conseiller la politique ? Conseiller les soldats ? Profil des membres de l'EuroISME ? Ce dernier peut être attrayant pour l'un ou l'autre. Nous avons toujours appelé cette tour d'ivoire académique le cartel des citations. En tant que tel, il n'a pas d'avenir à long terme.
Je souhaite à EuroISME un succès continu dans l'élaboration de l'éthique militaire en Europe.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.